Association "Montgolfières du Poitou"  - tél.06.88.96.47.91   mail. montgolfièresdupoitou@hotmail.com
 
Qu'est-ce qu'une montgolfière ?
 
 
 
     La montgolfière est un aérostat, c'est à dire un engin plus léger que l'air.
     C'est un ballon à air chaud, mais, ce n'est pas un dirigeable; Le pilote peut seulement se servir des différences éventuelles de direction en fonction de l'altitude (ce qui est plus fréquent le matin que le soir) pour "naviguer". La seule action possible est de monter ou descendre grace au brûleur alimenté par du propane en phase liquide.le pilote actionne le brûleur à chaque fois qu'il veut émettre une flamme pour réchauffer l'intérieur de l'enveloppe.
 
Les préparatifs
     L'enveloppe, étalée sur le sol dans le sens du vent est accrochée à la nacelle par les cables et les mousquetons. Un ventilateur insuffle de l'air froid dans le ballon. Pendant toute l'opération, le ballon est maintenu au sol.
     Puis, quelques coups de brûleurs suffisent à redresser la montgolfière en position verticale.Une fois le pilote et les passagers embarqués, le ballon est chauffé jusqu'à ce qu'il s'allège et ... l'aventure commence.
"La sensation merveilleuse de flotter dans l'air"
 
 
     La montgolfière, c'est d'abord une école de patience, totalement tributaire des conditions météorologiques. Il est difficile de décoller si le vent dépasse 18 Km/h.
     De plus, comme le principe d'élévation repose sur la différence de température entre celle de l'air ambiant et celle de l'intérieur de l'enveloppe, la période optimale se situe aux heures fraiches de l'aube et du crépuscule, quand l'air est stable.
     Très éloignée de la vitesse et du bruit de l'avion, la montgolfière semble plutôt voguer dans le ciel. Cette bulle d'air n'aime pas les secousses. Les conditions de son envol et de son atterrissage doivent être respectées pour la sécurité des passagers.
 
Parmi les impératifs:
   Un temps calme, une atmosphère stable, un vent inférieur à 20 km/h et une absence de nuages d'instabilité (cumulus et cumulonimbus).
C'est dans les 2 heures qui suivent le lever du soleil et les 2 heures qui précèdent son coucher que la montgolfière se montre au meilleur de sa forme.
 
Caractéristiques techniques:
 
Volume    : 2200 M3 pour stendhal
                 2600 M3 pour Esyo
Hauteur    : 20 m
Poids total : 300 Kg
passagers  : 2 pour stendhal
                  3 pour Esyo
 
La température à l'intérieur du ballon est maintenue entre 80 et 100°. Sa variation permet au ballon de s'élever plus ou moins haut. Généralement, entre 150 et 2500m.
"ET VOGUE L'EQUIPAGE !"
En relation très étroite avec son environnement, la montgolfière parcourt tranquille, une distance de 10 à 30 km en 1 heure (selon la vitesse du vent).
 
Composition
     La montgolfière, c'est d'abord une immense enveloppe de nylon enduite de polyurethane, identique dans sa composition à la voile de bateau et d'une taille avoisinnant la surface d'un terrain de foot !
les panneaux de tissus sont cousus sur des sangles qui forment l'armature.
     L'enveloppe est reliée à la nacelle par des cables métalliques très résistants. Cette nacelle, tressée en osier ou rotin a une grande capacité de déformation et absorption des chocs.
     Des bouteilles de gaz propane, embarquées dans la nacelle alimentent le brûleur. une flamme de 5 à 7 m de haut réchauffe l'intérieur de l'enveloppe. Un vol de 1h nécessite environ 50 Kg de gaz ( une température extérieure élevée entraine une consommation plus importante de gaz).
 
     Le pilote dispose d'instruments de vol : altimètre pour l'altitude, variomètre pour la vitesse de montée et descente, une sonde de température pour l'air chaud, une radio pour la communication avec le sol et les organismes de circulation aérienne.
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint